Francais

Hypnose et Chirurgie

ScalpelL’hypnose a une depuis longtemps été liée dans la chirurgie. Lorsque les premiers anesthésiques ont été découverts, l’hypnose était utilisée par de nombreux chirurgiens pour effectuer des opérations sans douleur : au début du 19ème siècle James Braid, John Elliotson et James Esdaile ont tous rapportés avoir utilisé avec succès l’hypnose sur des patients subissant une chirurgie (Volgyesi, 1966). Avec le développement de l’éther et d’autres anesthésiques qui fonctionnent sur un grand nombre de patients, l’hypnose fut délaissée. Cependant, récemment il y a eu un regain d’intérêt pour l’utilisation de l’hypnose en plus des anesthésiques les plus modernes. L’hypnose peut être utilisée de façon conjointe avec des techniques de sédation consciente (ou le patient n’est pas rendu inconscient mais est seulement légèrement sédaté), ou elle peut être utilisée avant une anesthésie générale pour réduire l’anxiété et augmenter le bien être. De  nombreuses études ont investigué l’utilisation de l’hypnose en chirurgie et elles sont détaillées plus bas.

 

Lang, Benotsch, Fick et al. (2000)

Lang et al. ont réalisé un essai contrôlé randomisé sur 241 patients subissant une chirurgie invasive au niveau des artères, des veines ou des reins. Trois traitements tests ont été comparés : relaxation par auto-hypnose, contrôle attentionnel, et prise en charge standard. La chirurgie a été effectué sous sédation consciente- on a donné aux patients du Midazolam qui garde les patients éveillés mais sédatés. La condition de contrôle attentionnel incluait un membre supplémentaire dans l’équipe chirurgicale qui portait une attention particulière aux besoins des patients. La condition d’hypnose impliquait aussi un membre supplémentaire dans l’équipe chirurgicale qui administrait une induction hypnotique rapide, et donnait des suggestions pour une sensation de flottement et encourageait le patient à produire des images mentales. La douleur, l’anxiété et la quantité de drogues ont été mesurées. Après la chirurgie les patients avaient accès à un instrument de contrôle de l’analgésie qui délivrait des médicaments par simple appui sur un bouton- la quantité ainsi utilisée était enregistrée.

Graph of data from Lang et al (2000)

Ces graphes montrent la douleur moyenne et les scores d’anxiété rapportés par les patients dans chacun des 3 groupes au fur et à mesure de l’opération. Le temps nécessaire pour compléter la procédure était significativement plus court dans le groupe hypnose comparé au traitement standard, le groupe attention étant entre les deux. Les patients dans les groupes attention et traitement standard ont rapporté que leur douleur s’empirait au fur et à mesure de l’opération tandis que les patients sous hypnose continuaient à ne pas ressentir de douleur pendant le même laps de temps. Les patients dans les groupes attention et hypnose demandaient et recevaient approximativement la moitié du niveau de médication du groupe ayant la prise en charge standard.


Montgomery, Bovbjerg, Schnur et al (2007)

Montgomery et ses collaborateurs ont réalisé un essai contrôlé randomisé dans un groupe de 200 femmes opérées des seins (pour une biopsie ou une ablation). Les patientes étaient assignées à un groupe au hasard, soit hypnose soit une écoute empathique. Le groupe hypnose recevait une session d’hypnose de 15 minutes conduite par un psychologue dans l’heure précédant la chirurgie (des suggestions de relaxation de paix et de réduction de la douleur, des nausées et de fatigue), et le groupe d’écoute empathique recevait 15 minutes d’écoute non dirigée avec un psychologue avant la chirurgie (les patients menaient la discussion et le psychologue donnait des commentaires empathiques/de soutient). 

Data graph from Montgomery et al (2007)

Les patientes dans le groupe hypnose ressentaient significativement moins de douleur, de nausées, de fatigue, d’inconfort et de perturbations émotionnelles comme on peut le voir dans le graphe ci-dessus. Sur les 6 médicaments donnés aux patients (sédatifs et analgésiques) avant et pendant l’opération, les patients ayant bénéficié de l’hypnose avaient moins besoin de deux d’entre eux et le même taux des autres. Les auteurs ont également mesurés le temps passé dans la salle d’opération et le cout des médicaments, et ont déterminé que les patients du groupe hypnose coutaient $3146.9 contre $3919.51 pour le groupe attention. 

 

Home
About & contact
News

Language
English
Francais
Information
What is hypnosis?
Definitions of hypnosis
Types of suggestion
FAQ
Scientific theories of hypnosis
History of hypnosis
Animal hypnosis
Key people in hypnosis
Demand characteristics
Research
Scientific research
States of consciousness
Neuroscience
Modification of suggestibility
Attention and hypnosis
Pain research
Hypnosis as a research tool
Genes and hypnotizability
Hypnotherapy
What is hypnotherapy?
Is it effective?
Finding a therapist
Depression
Irritable bowel syndrome
Pain
PTSD
Smoking
Surgery
Weight loss
Resources
Hypnosis research papers
Suggestibility scales
Scripts
Videos
Forum
Organisations
Journals
Book reviews

© 2007-2017 Dr Matthew Whalley